per.sonn.es

j’ai 27 ans.

Boulot : Limonadier

j’habite à Le Châtel (Rhone-Alpes)

Ma pensée du moment :

  • L’art et les images sont des expressions du cœur, malheureusement, la publicité et les industrielles en ont fait l’expression du commerce! De ce fait notre société confond la publicité avec ses envies de bonheur. Le bonheur et la réalité sont dans nos cœurs, nous devons les exprimer par les disciplines de l’art et non par des désirs de commerçants devenu géant et faussement paternaliste!

Mon info : J'ai travaillé à OnVautMieuxQueca

Ce pouvoir, c'est tout simple, il s'agirait d'un revenu inconditionnel à tous permettant de vivre avec décence, quelle que soit la situation. Un revenu attribué aussi aux salariés afin que ce revenu ne soit pas atteint des préjugés comme ceux des allocations. Ainsi, les personnes n'auraient pas peur de taper le poing sur la table lorsqu'il advient quelque chose d'inacceptable au travail, n'aurait pas peur de faire des démarches pour améliorer les entreprises, n'aurait pas peur d'engager des procédures judiciaires lorsque les lois sont bafouées, de démissionner si besoin. Les étudiants pourraient étudier le ventre plein, sans avoir à travailler à outrance dans des organisations qui les broient. L'intérim, les petits contrats ne seraient plus complètement synonymes de précarité, mais pourraient être un choix ponctuel pour vivre d'autres vies à côté, tout aussi nécessaire à la société (la vie de famille, la vie de musicien, la vie d'écrivain, la vie d'auteur, la vie associative, la vie d'aidant…). Les gens ne sont pas des feignasses, ils veulent vivre avec sens, joie, ils veulent être utile et franchement on est plus utile auprès d'un proche malade qu'a empilé des cartons 8heures par jour. L'humain n'aime se prélasser sur un canapé devant la télévision que lorsqu'on est totalement ruiné par la fatigue, les problèmes ou la dépression ; la fainéantise est la conséquence de conditions trop dures, de problèmes.

Nouveaux membres :

Bon anniversaire à :