per.sonn.es

née le 6 juin 1933.

j’habite à Épinoy (Nord-Pas-de-Calais)

Ma pensée du moment :

  • Celui qui veut trouve une solution
    Celui qui ne veut pas ... cherche une excuse
  • je rêvais d’un monde non pas sans problèmes mais plus cool, et je me suis retrouvée sur une embarcation qui parfois prend l’eau et qui nous oblige sans cesse à ramer de plus en plus pour ne pas sombrer...certes ce n’est pas un boat people mais la moindre faute ou le moindre écart d’inattention peut nous projeter tout à coup dans une situation proche des sdf, une descente aux enfers...vecue malheureusement par de plus en plus de personnes. Tout est faussé...nous avalons chaque jours des couleuvres élevées dans le sein de nos grands hommes, ainsi peut être pensent ils nous empêcher de mourir de faim..mais leur venin nous empoisonne chaque jour un peu plus. Et pourtant dans ce monde en folie où l’on ne parle plus que de guerres, de famine, de tueries, de crise, de chômage, de pandémie....je continue malgrès tout à croire en un Dieu que je n’arrive pas à définir et dont je n’arrive pas à compendre la finalité de cette terre en déclin, mais l’idée qu’il pourrait quand même exister quelque part dans l’univers me redonne parfois l’espoir d’un monde meilleur.

Mon info : Incognito colonial | C'est l'heure de l'mettre

Lorsque les cow-boys galopaient dans les vastes plaines de l'Ouest en piétinant les Amérindiens jusqu'au génocide, ils n'avaient aucune difficulté à se qualifier eux-mêmes de « colons », pratiquant la « colonisation ». Pour le sionisme et son Etat colonial (Israël), l'aventure commença lorsque déjà, l'on trouvait des noms plus doux et des alibis plus pervers au colonialisme. De fait, la conquête coloniale de la Palestine s'accompagne, systématiquement, d'une négation d'elle-même – dans le verbe. Nous ferons un point sur cette guerre sémantique et cet incognito colonial avec Taoufiq Tahani, Président de l'Association France Palestine Solidarité (A.F.P.S.). Durée : 1h30.

Nouveaux membres :

Bon anniversaire à :